4 occasions de vendre sa société

En identifiant les raisons qui le poussent à vendre sa société, le dirigeant pourra définir un meilleur profil de repreneur. Découvrons ensemble les principales motivations à la transmission d’une affaire.

Quand vendre sa société ?
Pourquoi vendre sa société ?

Rares sont les personnes qui pensent, dès la création, à la manière dont ils vont revendre leur entreprise. Pourtant, nous l’indiquons souvent, plus la transmission est anticipée et préparée, plus elle a de chances de réussir. Avant tout, il convient de déterminer les raisons de vendre sa société.

1. Vendre sa société pour raison économique

C’est la motivation numéro 1 des dirigeants. Une entreprise en pleine croissance représente une opportunité incroyable de gagner une belle somme d’argent en peu de temps. D’un autre côté, vendre son entreprise en régression ou en faillite permet de solder les prêts contractés auprès des banques, des fournisseurs, etc. Cela ne place pas le dirigeant en position de force lors des négociations mais il peut cibler les grands groupes désireux de reprendre un savoir-faire ou de se développer sur un autre marché, par exemple.

2. Pour prendre sa retraite

La fin de carrière est la seconde raison de vendre son entreprise. Après avoir porté l’affaire pendant des années, il est temps de raccrocher. Et même si l’entreprise continue de fonctionner normalement, le dirigeant peut céder pour profiter d’une retraite bien méritée. Il se trouve dans une position de force vis-à-vis d’un repreneur, puisque son entreprise affiche une bonne santé financière. Pour autant, il doit s’armer de patience car une transmission peut prendre 1 à 2 ans.

Lire aussi : Transmettre une entreprise n’est pas un échec

3. Pour changer de carrière

C’est plus rare mais un chef d’entreprise peut avoir envie de passer à autre chose. L’inspiration et le dynamisme des premiers jours se sont plus au rendez-vous. Une nouvelle idée a germé ou sa situation familiale a évolué. La lassitude est un phénomène courant chez les dirigeants. Ils ont besoin de nouveaux défis et décident de céder alors que l’affaire est en plein développement. Dans cette transmission, ils sont aussi en position forte pour engager des négociations.

4. L’envie de réaliser une opération financière intéressante

On peut vendre sa société quand elle est au sommet de sa rentabilité financière. C’est notamment le cas de petites start-ups qui fonctionnent selon un modèle simplifié et grandissent en quelques années. Lorsqu’elles atteignent un point de maturité, elles peuvent proposer leur innovation à un grand groupe, prêt à débourser une jolie somme pour acquérir de nouvelles compétences. Cette opportunité de réaliser une plus-value financière ne peut être négligée par aucun dirigeant.

Lire aussi : Comment pitcher son entreprise avant de céder ?

La préservation des intérêts de chacun est l’enjeu majeur de toute transmission. Pour vendre son entreprise, il faut que le cédant et l’acquéreur s’y retrouvent. Pour relever ces défis humains et financiers, faites-vous accompagner d’experts en cession d’entreprise. Contactez les consultants Actoria.

4 occasions de vendre sa société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *