Comment déterminer la valeur de son entreprise ?

Comment fixer le prix de vente de son entreprise?

Comment fixer le prix de vente de son entreprise ?Fixer le prix idéal pour son entreprise est loin d’être l’étape la plus facile du processus. Si vous le fixez à un niveau trop bas, vous n’allez pas rentrer dans vos frais et si vous le fixez à un niveau trop haut, il est probable que peu de client achète votre produit. Alors comment fixer le prix de vente de son entreprise ?

Vendre au meilleur prix son entreprise est sans aucun doute l’un des meilleurs critères de résultat pour savoir si on a réussi ou non sa transmission.

Pour réussir vos projets après la transmission, qu’il s’agisse d’un départ à la retraite, d’un changement d’activité, d’un changement de vie, vous avez besoin de tirer suffisamment d’argent de la vente sans oublier de prendre en compte la fiscalité et les frais de la transaction.

Mais pour arriver à ce résultat, vous avez besoin de connaître la ou les techniques qui permettent de fixer le bon prix pour votre entreprise.

Vous pouvez demander à un professionnel de vous faire une expertise de votre entreprise mais cela ne vous donnera pas le prix de vente de votre entreprise.

Pour chaque opération que nous avons réalisée par le passé, nous avons toujours eu un entretien avec notre client sur la fixation du prix de vente de l’entreprise après avoir réalisé une expertise financière de l’entreprise.

Alors pourquoi un entretien vous allez me dire après avoir réalisé une expertise financière ?

Une expertise financière donne la valeur d’une entreprise à un moment T, par exemple au 31 décembre.

Mais si vous recherchez un repreneur en 2015, il est possible que la situation ait changé et que les résultats de votre entreprise ne soient plus en ligne avec les données financières des années précédentes qui ont servi de bases aux calculs de valorisation.

La valeur de votre entreprise peut ainsi avoir augmentée ou au contraire avoir baissée.

Par ailleurs, une expertise est une approche financière relativement statique et ne prends pas en compte la stratégie que vous avez mise en place pour l’avenir. Or c’est bien le futur que le repreneur achète ou sur lequel un investisseur investit et non sur le passé. C’est souvent sur la base d’un pari sur l’avenir qu’un repreneur va vous faire une proposition.

De même une expertise donne une valeur financière et comptable minimale de votre PME.

Suivant le potentiel de croissance de votre entreprise ou au contraire les perspectives négatives vous devrez fixer un prix de vente plus ou moins élevé.

L’expertise est donc un indicateur de valeur mais n’est pas le prix de vente que vous devez fixer avec d’autres méthodes

Alors concrètement comment fixer le prix de vente ?

Quoi qu’en pensent certains, on ne fixe pas le prix de vente de son entreprise à la tête du repreneur/investisseur (par exemple en fonction des moyens financiers plus ou moins importants des repreneurs !!!).

Vous devez avoir un seul prix de présentation même si un fonds d’investissement Qatari est intéressé..

On ne fixe pas non plus le prix de vente de son entreprise en fonction de l’argent que l’on a investi dans son entreprise ….ou des années de labeur peu rémunérées.

On ne fixe pas non plus le prix de vente de son entreprise en fonction du prix d’une entreprise vendue il y a quelque temps dans votre secteur. Même si l’entreprise vendue avait le même chiffre d’affaires, elle n’avait sans doute pas la même rentabilité et la même stratégie et le même potentiel de croissance.

Prendre comme référence le prix de vente des grandes entreprises cotées en bourse n’est pas plus non une bonne idée. Vous serez pris comme un farfelu par les repreneurs et les banques car il ne s’agit pas du même marché.

On ne fixe pas plus le prix de vente de son entreprise en fonction de l’offre et de la demande. Ce n’est pas parce qu’il y a peu d’entreprises à vendre que vous pouvez vendre chère votre entreprise mais l’inverse est aussi vrai : s’il y a beaucoup d’entreprises à vendre cela ne signifie pas nécessairement que votre entreprise doit être sous-valorisée.

Alors existe-t-il des critères objectifs ou des méthodes rationnelles qui permettent de fixer le prix de vente de son entreprise ?

Et bien oui et non.

Nous aimerions vous dire une chose très importante et issue de notre expérience.

Nous avons remarqué que le prix d’une entreprise évolue dans le temps et de manière non linéaire.

Le prix que vous avez fixé l’an passé ne correspond plus au prix que vous pourriez fixer aujourd’hui ni à celui que vous pourriez fixer l’année prochaine.

La courbe de prix d’une entreprise n’est pas comme celle d’un produit qui a la forme d’une parabole avec un point haut au stade de maturité avant d’atteindre le déclin.

Pour une entreprise la courbe de valeur est plus instable et moins régulière : elle fluctue en fonction de cycles liés à des aspects macro économiques (conjoncture, changement de réglementation, politique de crédit, politique d’investissements au niveau public et des grandes entreprises,…).

La courbe de valeur d’une entreprise fluctue aussi en fonction d’aspects micro économiques liés à la vie de l’entreprise elle-même, à la stratégie que vous avez en mis en place qui rapporte plus ou moins ses fruits.

Et ce que nous avons remarqué c’est qu’au final ce ne sont pas les aspects macro économiques qui sont les plus importants mais plutôt les aspects liés à l’entreprise.

Nous vous avons indiqué plus haut qu’une entreprise n’est pas un produit comme les autres. Mais il s’agit tout de même d’un produit…

Et comme tout produit votre entreprise doit innover en permanence si vous voulez que sa valeur continue de croître.

Votre entreprise doit donc idéalement être mise sur le marché avec une fenêtre de tir favorable qui prend en compte la courbe de croissance de votre entreprise.

Et on sait que la fenêtre de tir est la bonne lorsque sa rentabilité est en croissance depuis quelques années et devrait l’être encore plusieurs années, que vos produits ou services n’ont pas encore atteint le stade de maturité ou l’ont atteint depuis peu de temps.

Si vous comprenez bien cette notion, vous partez sur de bonnes bases et même si vous êtes un mauvais vendeur vous pourrez recevoir des propositions sérieuses parce que les repreneurs/investisseurs seront convaincus que votre entreprise a un potentiel de croissance important.

Mais il y a autre chose que vous devez aussi savoir : un repreneur n’achète pas une entreprise ou un investisseur n’investit pas dans une entreprise en fonction de son passé, du temps et de l’argent que vous avez investi, ni en fonction de son présent de ses résultats actuels mais en fonction de son futur et de son potentiel de croissance.

C’est ce potentiel qui justifiera qu’il accepte de payer un prix élevé pour votre entreprise et rien d’autre.

 

 

Vous pouvez demander à un professionnel de vous réaliser une expertise financière de votre entreprise mais cela ne vous donnera pas le prix de vente de votre entreprise.

Il est tout à fait obligatoire d’effectuer une expertise financière son entreprise mais cela reste insuffisant.

En effet, une expertise financière donne la valeur d’une entreprise à un moment T, par exemple au 31 décembre, date d’arrêté des comptes de votre entreprise.

Il s’agit d’une approche financière relativement statique qui ne prends pas en compte la performance dans le temps de votre entreprise, ni la stratégie que vous avez mise en place pour l’avenir. Or c’est bien le futur que le repreneur achète ou sur lequel un investisseur investit et non sur le passé. C’est souvent sur la base d’un pari sur l’avenir qu’un repreneur va vous faire une proposition.

Une expertise donne une valeur financière et comptable minimale de votre PME et ne permet pas de dégager une tendance positive, neutre ou négative sur l’activité et les résultats de votre entreprise.

Suivant le potentiel de croissance de votre entreprise ou au contraire les perspectives négatives vous devrez fixer un prix de vente avec une survaleur ou au contraire une décote.

L’expertise est donc un indicateur de valeur mais n’est pas le prix de vente que vous devez fixer en réalisant un diagnostic des forces, faiblesses mais aussi opportunités de développement ainsi que les risques qui pèsent sur l’entreprise.

Seul le diagnostic de votre entreprise permettra de justifier d’un prix de vente plus élevé que la valeur expertisée de votre entreprise car il mettra en avant les indicateurs de performance de votre entreprise.

Comment déterminer la valeur de son entreprise ?

3 thoughts on “Comment déterminer la valeur de son entreprise ?

  • 23 août 2017 at 8 h 20 min
    Permalink

    Bonjour,

    Mon entreprise est basée à la Réunion dans le domaine du diagnostic immobilier. J’emploie 12 personnes, réalise un CA de 2000 K€ pour un résultat de 590 K€ (chiffres 2016).

    Je souhaite céder mon entreprise à un repreneur évoluant dans le même secteur d’activité et qui souhaite étendre son implantation géographique.

    J’aurais besoin de vos services pour préparer cette cession. Je suis joignable au 0692978090 pour en discuter.

    Dans cette attente

    Cordialement

    Reply
  • 20 mai 2018 at 19 h 46 min
    Permalink

    Bonjour Monsieur, je suis interesser a reprendre une activite du domain immobilier.
    Gsm; 00352691561311 j’aimerais bien un rdv avec vous ce possibles.
    Cordialement Musai.

    Reply
  • 10 septembre 2018 at 13 h 49 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je me demande quelle serait la valeur de l’entreprise, sachant que je serais à la retraite dans 3 ans..
    Dans l’attente.
    Bien cordialement.
    Alphonse Tari

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *