Le Qatar, un marché à gros potentiel pour les PME françaises

Les relations politiques entre la France et le Qatar sont très bonnes. Les PME françaises doivent en profiter en remportant des contrats avec ce partenaire.

Le Qatar est « très demandeur » de PME françaises et les sociétés tricolores devraient « s’appuyer » sur la « dynamique de relations politiques excellentes » pour gagner des contrats, a déclaré un haut responsable du Medef mardi 25 novembre après une visite de trois jours.

Yves-Thibault de Silguy, vice-président du Medefqui conduisait une délégation représentant 34 entreprises, a dit à l’AFP que la France se trouvait « en terrain favorable » au Qatar, mais « ce n’est pas pour autant qu’on va gagner des contrats ».

A cet égard, il a souligné la nécessité « d’avoir une offre de qualité » et « d’être compétitif en termes de prix », alors que la France est en concurrence avec de nombreux pays, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Italie.

Yves-Thibault de Silguy a précisé que les Qataris étaient « très demandeurs de PME françaises », alors qu’il y a des « projets colossaux » susceptibles de favoriser non seulement de gros contrats mais aussi des marchés de « niche ».

Pendant sa visite, la délégation d’affaires française a évoqué de grands projets liés aux infrastructures et à l’organisation d’évènements. Le Qatar doit accueillir dans les prochaines années les Mondiaux-2019 d’athlétisme et le Mondial-2022 de football.

En 2013, les exportations françaises ont représenté 737 millions d’euros et les importations 847 millions (principalement du gaz). Au Qatar, les Français sont actifs notamment dans les domaines de la défense, de l’aéronautique et des biens d’équipement et de consommation.

La France est en outre en négociation avec le Qatar pour la fourniture d’avions de combat Rafale.

(Avec AFP)

 

Source : Challenges

Le Qatar, un marché à gros potentiel pour les PME françaises