Les PME doivent se développer pour pérenniser le tissus économique

Les PME offre un vecteurs de croissance économique très important. Mais ces entreprises font face à des défis importants et leur pérennité est souvent liée à une nécessité d’innovation et de croissance. La capacité d’adaptation, en terme d’organisation et de gouvernance est aussi un éléments essentiel, tout comme préparer la transition. Actoria est le Partenaire stratégique de croissance des PME, au niveau Suisse et transnational. 

UNE SOURCE DE CROISSANCE ECONOMIQUE

Malgré un contexte de crise sanitaire et de faible croissance économique, des PME se transmettent, se développent et continue à générer des emplois. Mais c’est le fait d’une petite minorité car beaucoup de PME limitent elles-mêmes leur croissance, faute de stratégie pertinente et de ressources. Une gestion patrimoniale ou familiale privilégiant l’indépendance est également une limite.

C’est pour obtenir une image des forces et faiblesses de l’entreprise ainsi que des opportunités adaptées à sa structure et son marché qu’Actoria propose des diagnostics. Celui-ci peut être flash pour s’assurer du bien fondé d’un projet, complet pour poser une stratégie.

DES LEVIERS DE CROISSANCE EXISTENT MAIS DOIVENT ÊTRE MIS EN VALEUR

Consolidation, intégration verticale, compétitivité et innovation, internationalisation, croissance externe. La consolidation, notamment avec acquisitions, est la clé principale de croissance car elle permet une accélération, mais à condition d’avoir une stratégie solide de compétitivité / innovation, couplée à un financement et à une gouvernance adaptés.

Mais les PME ont aussi des leviers de croissance, souvent méconnus par les entrepreneurs eux-mêmes.

Un premier exemple est le travail sur les facteurs ESG qui influencent le comportement des consommateurs mais aussi des banques et des investisseurs.

Un second exemple est la valorisation des actifs intangibles, souvent non traités par les fiduciaires et qui sont une manière de construire un actif et donc la capacité d’emprunt.

Illustration : Jennifer Wu, Global Head of Sustainable Investing, JP Morgan Asset Management,

https://www.allnews.ch/partenaires/content/l%E2%80%99impact-des-crit%C3%A8res-esg-sur-les-portefeuilles

Pour ces deux exemples, comme pour le diagnostic et l’évaluation, l’équipe et les systèmes d’Actoria couvrent la majeur partie des secteurs économiques et travaillent en équipe pour apporter l’expertise la plus pertinente aux clients.

LE MODÈLE DE CROISSANCE DES PME DOIT ÊTRE SPECIFIQUE ET ADAPTÉ :

QUELLE CROISSANCE ?

On constate que l’arbitrage croissance – rentabilité – indépendance financière détermine une croissance lente (~5 % par an en moyenne) en phase avec les secteurs traditionnels et les marques qui demandent du temps pour s’installer (10 ans et plus). Le booster de croissance des acquisitions requiert plus de ressources. Actuellement, faute de croissance, on assiste à une concentration de PME sur le territoire par rachat, suivant avec retard ce mouvement du « Mittlelstand » allemand qui a ainsi fait grossir ses PME pour en faire des entreprises discrètes mais souvent avec un fort impact sectoriel. Un des axes privilégié des entrepreneurs réside dans la croissance dans une intégration verticale.

Actoria a publié un livre blanc « Comment booster sa croissance même en période de crise » que vous pouvez télécharger sur ce lien : https://www.actoria.com/fr/developper/telechargez-le-guide-strategique-pour-booster-sa-croissance/

QUEL FINANCEMENT ?

Le financement est possible mais reste problématique : les investissements sont surtout finances par autofinancement et par dettes bancaires, mais peu par apport de fonds propres. Si le crédit semble actuellement abondant et peu cher, son accès se heurtent au système bancaire et ses critères très restrictifs. De plus, la demande de garantie personnel est systématiquement préférée à une analyse de l’impact de l’investissement. La majorité́ des entrepreneurs reste réticente à ouvrir le capital des PME par volonté d’indépendance. Le « Private Equity », même minoritaires, ou les marchés financiers (obligations, placements privés de dettes désintermédiées, entrée en bourse) sont des pratiques assez éloignées de la pluspart des entrepreneurs mais aussi de leur conseils. En fait, les PME qui souhaitent booster leur croissance, en particulier au niveau Suisse ou à l’international, doivent changer de politique financière. Actoria accompagne les PME dans cette démarche, de l’aide à la décision jusqu’au suivi de l’intégration.

Le « Business Plan » proposé chez Actoria est un outil met en parallèle les attentes de l’investissement en terme de coûts et revenus, mais aussi l’impact en terme de liquidité et de valorisation. C’est donc un outil performant pour discuter des différents scénario de financement.

QUELLE GOUVERNANCE ?

Le management des PME doit souvent être adapté pour supporter la croissance : on trouve des PME à structures variées, entrepreneuriales, centralisées et créatives, des petits groupes décentralisés. Pour faciliter le développement national et ’international, il est nécessaire de créer des structures adéquates, d’ouvrir les conseils d’administration et les équipes de management à des talents extérieurs complémentaires, apportant l’expertise du développement. Alors, il faut faire évoluer les mentalités familiales, les équipes, les méthodes de management, la connaissance des acteurs et outils financiers, l’utilisation de la transition numérique notamment dans les PME est un élément clé.

Le travail sur les facteurs ESG vu plus haut dans les leviers de croissance prouve la nécessité pour des firmes expertes comme Actoria de se développer pour anticiper les exigences du marché.

 QUELLE IMAGE?

La mode est aux start-up et aux société technologiques, pourtant peu contributives à la croissance et à l’emploi. Une meilleure communication sur les « PME de croissance » est nécessaire pour peser sur l’opinion et les pouvoirs publics : étant très hétérogènes, cachées, souvent familiales, peu technologiques, elles ne déchainent pas les passions médiatiques et ont du mal à se faire connaitre et apprécier. L’action de l’écosystème (structures faîtières, banques, médias, formation etc..) doit y contribuer.

L’utilisation d’experts externes pour développer l’image et la communication est un élément déterminant pour un positionnement précis et compris par l’ensemble des « stakeholders ».

CONCLUSION

Favoriser les PME signifie pérenniser l’économie dans son ensemble.

Le potentiel de croissance est important mais demande de faire évoluer la culture de beaucoup d’entrepreneurs et d’entreprise. Cela inclue la capacité d’anticiper la transmission mais aussi les évolutions (par exemple les facteurs ESG, la digitalisation ou l’accès au marché) et leurs impacts (par exemple la formation ou l’adaptation organisationnelle).

Enfin, les PME et surtout les sociétés familiales doivent s’ouvrir pour s’adosser à des expertises externes pour leur accompagnement stratégique et opérationnel. Un choix non adapté à une entreprise peut la condamner. Actoria propose une gamme de diagnostic et plus globalement un accompagnement stratégique. Cela permet au chef d’entreprise, souvent seul, de s’appuyer sur une expertise et des compétences pour ses projets de croissance (acquisition, rapprochement, financement) et de transmission.

Pour être le partenaire privilégié des PME, Actoria s’adapte et développe des compétences, expertises et moyens dont la couverture nationale et internationale.

Les PME doivent se développer pour pérenniser le tissus économique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.